16 août 2012

Carte postale *5*

***Inside my heart***
Cet été, j'ai eu beaucoup de mal à lâcher-prise, à prendre le temps, à apprécier, à me détendre. Je pense que ces jours de vacances ne m'ont pas apporté ce dont j'avais vraiment besoin, j'ai oublié de profiter de ce temps sans contrainte horaire, de ce temps qui se tend et se détend aux rythmes des nos envies. J'ai donné l'impression d'être en vacances, mais mon esprit lui ne lâchait rien, il tournait et retournait sans cesse toutes ces questions, tout ce qu'il fallait mettre en place, toute l'intendance que les vacances d'une famille à cinq nécessite. Je n'ai pas su. En fait j'ai oublié. Cette année scolaire tellement chargée m'a emportée dans son tourbillon et je n'ai pas réussi à calmer les choses. J'ai vu les autres ralentir, profiter, se reposer. Je les ai enviés au point parfois d'en pleurer secrètement mais j'ai continué sur ma lancée! Je suis persuadée que je vais à nouveau arriver à voir les jolies choses et à m'en émerveiller. J'espère que l'envie reviendra vite, je cherche ce qui pourra tout déclencher... Et je me répète sans arrêt "What doesn't kill you make you stronger".
***Cette semaine j'ai vu plusieurs magnifiques étoiles filantes et j'ai trouvé dans mon jardin un trèfle à quatre feuilles***

24 commentaires:

  1. Si tu savais à quel point t'es mots me parlent ! J'aurai pu écrire exactement ça, je vis exactement la même situation que toi...cet été je n'aurai pas du tout réussi à lâcher prise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ce que j'aime sur la blogo, on se rend compte qu'on n'est pas seule à éprouver certains sentiments à des moments donnés, et ca fait du bien de partager
      des bises

      Supprimer
  2. Pas toujours facile d'arriver a se poser!!!!on compte tellement sur "nous" (maman,epouse,secretaire,taxi,cuisiniere et tant d'autres....superwomen quoi!).............ben moi malgré 6 ados,mon papa,mon chéri et donc une maison pleine j'ai fait quand le besoin s'en est fait sentir l'egoiste en m'isolant et en deleguant les taches..........et pas de regrets car "nous" aussi n'avons qu'une vie et pour etre au top on a aussi besoin de se ressourcer.....
    Prends soin de toi et n'hesites pas a deleguer cela fait du bien aussi....bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour délaguer il faut pouvoir avoir quelqu'un à qui déléguer!
      louis est encore très petit et demande énormément d'attention nuit et jour, ce qui crée beaucoup de fatigue mais ça passera...j'espère!
      merci beaucoup Nathy

      Supprimer
  3. ♥ Ce n'est pas simple je te l'accOrde mais il faut savOir partir pOur mieux revenir, se laisser aller pOur mieux se retrOuver... Peut-être as tu encOre quelques jOurs devant tOa ? Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui quelques jours et un week end prévu juste avec mon homme et ma grande, ce qui nous fera du bien pour lâcher un peu...

      Supprimer
  4. un bon présage le très fle et les étoiles filantes....pas évident de lacher prise quand on est maman...j'aurai réussi à m'octroyer une journée rien qu'à moi depuis le début des vacances!!!!....ahlala dure dure la vie de maman!!!bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et encore si nous n'étions que des mamans, il y a tout le reste...

      Supprimer
  5. Soeur N, ici même combat !
    Je n'ai pas lâché: ni l'école, ni la main de mon mari malade, ni mes enfants et leur tournant professionnel...
    ... Ni mon ordinateur pour partager avec vous tous.
    ... Ni mes moments de sortie seule pour recharge mes batteries.
    A plus.Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois que vraiment ce qui me manque c'est quelques moments seule tu as raison!
      bon courage à toi*

      Supprimer
  6. comme tournicote, tes mots me parlent ... je crois que notre humeur est un peu égale en ce moment.
    pas simple d'être maman, femme, etc ...
    c'est curieux ce matin je me suis fait la réflexion de me dire que zut ... je venais d'avoir la chance de passer 1 mois et demi avec eux, et que parfois j'en ai souffert car pas 1 min à moi, ce n'est pas juste au final ... cette impression d'avoir envie/besoin d'être égoiste et de s'en sentir coupable !!
    je pense bien à toi. ma boite mail est ouverte !
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et on en revient toujours à la culpabilité ;)
      merci beaucoup, des bises

      Supprimer
  7. ben disons....tout pareil ici...une année si stressante , si "à fond" tout le temps...que même une fois les vacances arrivées, c'est vraiment difficile de ralentir la machine...et puis le constat que le camping avec 3 enfants c'est chouette mais pas ce qu'il y a de plus reposant (peut être aussi parceque l'on a beaucoup bougé)....sauf lors des visites chez les copines(bizzarement on entend plus les enfants et on profite...)
    j'ai l'impression de souffler un peu depuis notre retour, pourtant je n'arrête pas, mais cette remise en ordre de la maison est vraiment bénéfique pour mon esprit...faire le vide pour se sentir plus légère...
    allez, on va profiter à fond des derniers jours...et tenter de se protéger....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je t'embrasse Angèla et bonne continuation dans ton rangement!

      Supprimer
  8. Je suis comme toi: j'ai passé de bonnes vacances mais je n'ai pas l'impression de m'être vraiment (re)posée. L'année à été très dure pour moi aussi et je n'ai pas eu une seule journée à moi pour décompresser, avec des enfants très demandeurs (voire un peu pénibles...) Et là je stresse à fond car je sens l'échéance arriver et je me dis que je ne suis absolument pas prête à reprendre le rythme effréné d'une rentrée scolaire. Mais tu as raison, nous vaincrons!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi l'idée de la rentrée tout proche me stresse!!!
      belle fin de vacances*

      Supprimer
  9. Ca ne peut être qu'un joli présage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'espère de tout mon coeur
      des bises*

      Supprimer
  10. Je crois que tes mots parlent à beaucoup d'entre nous... pas évident d'assurer l'intendance de la troupe et en même temps de se sentir vraiment en vacances ! Je te souhaite de la douceur en cette fin d'été et pour le début de l'automne, malgré la rentrée et le reste... (et merci pour ton com' chez moi!)


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est réconfortant de voir que pour beaucop d'entre nous on passe par les mêmes étapes
      je sais que mes enfants sont petits et donc très demandeurs de temps mais je me dis aussi qu'un jour quand ils seront plus grands j'aurai plus de temps pour moi et me connaissant je serai nostalgique de leur petite enfance
      je ne sais pas trop ce que je veux, ou si peut être juste quelques minutes pour moi de temps en temps!

      Supprimer
  11. Tombée sur ton blog par hasard...(ah si, depuis tournicote)
    Et vraiment, vraiment, j'ai l'impression de me lire.
    J'ai aussi eu envie de pleurer quand, les jours "sans", avec ma petite de 2ans 1/2 dans les pattes et en pleine crise d'opposition, j'ai souhaité n'avoir que 3 semaines "comme tout le monde". Comme c'est une chose qu'on n'a pas le droit de dire, car politiquement incorrecte ("comment oses-tu te plaindre de tes deux mois blabla"). Avec un homme qui travaille sans congés, la maison à faire tourner (et pourtant je n'ai qu'un enfant!), je trouve le temps long. Vivement que je me retrouve.
    Et la semaine prochaine tout recommence, j'ai un peu la trouille :-/
    Ce que je regrette finalement, c'est ce "tout ou rien", de foncer tête baissée toute l'année sans respirer et tant attendre de l'été où en fin de compte je n'ai pas une seconde de plus pour moi...

    Allez, HAUTS DES COEURS !!
    et j'ai écrit un roman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hier j'ai discuté avec une comptable qui m'a dit qu'au bout de trois semaines de congés elle avait hâte de reprendre le boulot et de laisser les enfants se débrouiller un peu sans elle! Comme quoi on n'est pas les seules dans ce cas! C'est un choix de vouloir garder mes enfants pendant deux mois entiers, il faut les occuper, et parfois les supporter mais malgré cela je ne regrette pas. Je pense que la fatigue due à la gestion des trois enfants dont un bébé y est pour beaucoup! Profite bien de tes derniers jours de congés***

      Supprimer
  12. Comme je te comprends... pareil de mon côté!
    Cette année on ne partait pas en vacances, du coup en restant à la maison, c'est plus difficile de lâcher prise.
    Les jours ne se ressemblent pas, j'espère que ça va mieux de ton côté.
    ps: joli blog que je découvre au hasard. à bientôt

    RépondreSupprimer
  13. Merci beaucoup Pauline
    c'est vrai que chaque jour est différent et les humeurs changent aussi, après un agréable week end ça va mieux!

    RépondreSupprimer